chrysalides

2. LE CORPS VIVANT, 2.4.3. chrysalides

chrysalide
«(…) Nymphe* des lépidoptères, entre le stade chenille et le stade papillon. (La chrysalide est souvent enfermée dans un cocon de soie.)»
* nymphe «(…) 1. MYTH. GR. ET ROM. Divinité féminine représentée sous les traits d’une jeune fille et personnifiant divers aspects de la nature. 2. Par ext. Jeune fille gracieuse et bien faite. 3. ANAT. Chacune des petites lèvres de la vulve. 4. ENDOMOL. Forme que prennent certains insectes, à l’issue de leur développement larvaire.»
Le petit Larousse grand format 1998. Paris: Larousse – Bordas, 1997. p. 215. ISBN: 2-03-301-298-0.
(→ bibliographie)

 

4 des 7 étapes: (départ), absence, (installation), à saturation, chrysalides, jardin de délices, (sortie).

Durant tout le «circuit» et jusqu’à maintenant, les gens n’ont jamais été totalement seuls. Ils n’ont jamais été réellement en groupe non plus. Ils ont vécu collectivement des expériences individuelles. Je trouve intéressant que chacun puisse enfin se retrouver face à lui même, avant de ressortir dans le «monde réel».

Le parcours:
– les personnes arrivent au compte goutte de à saturation,
– elles se font gratter, exfolier la peau (élimination des cellules mortes),
– passent dans un bain de boue (mélange de terre ou de glaise avec de l’eau médicinale),
– une fois sorties du bain, on les enveloppe (couvertures de survie?),
– on les installe sur une couchette que l’on vient placer dans une grande salle sombre et fraîche, chacun sous une source de chaleur à rayonnement,
– après un temps fixe imposé, la boue se transforme en carapace,
– on les transfert dans une petite salle,
– une fois débarrassées de leur «emballage», elles sont douchées,
– séchées,
– huilées.
Les personnes repartent à compte goutte vers le jardin de délices.

Les personnes sont ainsi automatiquement inactives physiquement (car on s’occupe d’elles à chaque étape), et temporellement (car la durée leur est imposée). Isolées, immobiles, elles n’ont pas d’autre choix que de s’abandonner à leurs pensées. Elles sont par conséquent également psychiquement actives (temps de réflexion sur les sensations juste redécouvertes).

Chrysalides est une salle assez contradictoire, elle répond à l’absence du début.

 

calme
«(…) 1. Sans agitation; paisible. Mener une vie calme. 2. Qui manifeste de la maîtrise de soi, de la sérénité. Rester calme. Gestes calmes. 3. Qui fait peu de bruit. Des voisins calmes. 4. Qui a une activité réduite. Les affaires sont calmes.
(…) 1. Absence d’agitation; tranquillité. Le calme de la mer. ◊ Calmes équatoriaux: zone de vents faibles correspondant à la région du globe où se produisent d’importants mouvements ascendants. 2. Maîtrise de soi; absence de nervosité. Garder son calme en toutes circonstances.»
Le petit Larousse grand format 1998. Paris: Larousse – Bordas, 1997. p. 168. ISBN: 2-03-301-298-0.
(→ bibliographie)

éveil
«(…) 1. Litt. Fait de s’éveiller; réveil. 2. Litt. Fait de sortir de son sommeil, de son engourdissement. L’éveil de la nature. 3. Action d’éveiller, de sensibiliser qqn à qqch. L’éveil des enfants à la lecture. ◊ En éveil: attentif, aux aguets. – Donner l’éveil à qqn, le mettre en garde, attirer son attention. 4. Fait de s’éveiller à qqch, de se manifester, d’apparaître. Eveil de la sensibilité. ◊ Discipline d’éveil, destinées à développer, chez les enfants à l’école élémentaire, le goût de l’observation, la curiosité intellectuelle, etc. (Désignant l’histoire, la géographie, les sciences d’observations et les activités artistiques, cette terminologie n’a plus valeur officielle.)»
Le petit Larousse grand format 1998. Paris: Larousse – Bordas, 1997. p. 407. ISBN: 2-03-301-298-0.
(→ bibliographie)

immobile
«(…) Qui ne se meut pas; qui demeure fixe.»
Le petit Larousse grand format 1998. Paris: Larousse – Bordas, 1997. p. 530. ISBN: 2-03-301-298-0.
(→ bibliographie)

immobilité
«(…) Etat d’un être, d’une chose qui est ou paraît sans mouvement.»
Le petit Larousse grand format 1998. Paris: Larousse – Bordas, 1997. p. 530. ISBN: 2-03-301-298-0.
(→ bibliographie)

naissance
«(…) 1. Commencement de la vie indépendante pour un être vivant, au sortir de l’organisme maternel. ◊ Acte de naissance: acte de l’état civil faisant preuve de la naissance, dressé immédiatement par l’officier de l’état civil dès la déclaration de naissance. – De naissance: de façon congénitale, non acquise. – Donner naissance à: mettre au monde qqn; produire qqch. – Prendre naissance: naître, commencer, avoir son origine. 2. Mise au monde. Naissance difficile. ◊ Naissance double, triple, etc., de jumeaux, de triplés, etc. 3. Enfant qui naît. Il y aura bientôt une naissance dans la famille. 4. Endroit, point où commence qqch, partic. une partie du corps. La naissance de la gorge. 5. Moment où commence qqch. Naissance du jour. 6. Fait pour qqch d’apparaître, de commencer. Naissance d’une idée.»
Le petit Larousse grand format 1998. Paris: Larousse – Bordas, 1997. p. 686. ISBN: 2-03-301-298-0.
(→ bibliographie)

passif, ive
«(…) 1. Qui n’agit pas de soi-même, qui n’accomplit pas d’action. Etre le témoin passif d’un événement. 2. Qui ne fait que subir; qui manque d’énergie; apathique. Ne restez donc pas passif, réagissez! Un gros garçon mou et passif. 3.GRAMM. Forme, voix passive: forme, ensemble des formes verbales (constituées, en français, de l’auxiliaire être et du participe passé du verbe actif) indiquant que le sujet subit l’action, laquelle est accomplie par l’agent. CONTR.: actif. 4. CHIM. Se dit d’un métal devenu non réactif par passivation. 5. ELECTR. Se dit d’un élément de circuit, d’un circuit qui ne comporte pas de source d’énergie. 6. HIST. Citoyen passif: citoyen qui n’a pas de droit de vote, partic. dans le cadre du suffrage censitaire (par oppos. à citoyen actif). 7. Défense passive: ensemble des moyens mis en oeuvre en temps de guerre pour protéger les populations civiles contre les attaques aériennes.»
Le petit Larousse grand format 1998. Paris: Larousse – Bordas, 1997. p. 753. ISBN: 2-03-301-298-0.
(→ bibliographie)

pause
«(…) 1. Arrêt momentané d’une activité, d’un travail, génér. consacré au repos. Faire une pause, la pause. ◊ (…) Faire les pauses: travailler en équipes par roulement. 2. Suspension dans le déroulement d’un processus. Marquer une pause dans les réformes. 3. MUS. Silence de la durée d’une ou de plusieurs mesures; signe (barre horizontale sous la quatrième ligne de la portée) qui note ce silence.»
Le petit Larousse grand format 1998. Paris: Larousse – Bordas, 1997. p. 757. ISBN: 2-03-301-298-0.
(→ bibliographie)

quiétude
«(…) Sout. Tranquillité, calme, repos.»
Le petit Larousse grand format 1998. Paris: Larousse – Bordas, 1997. p. 845. ISBN: 2-03-301-298-0.
(→ bibliographie)

régénération
«(…) 1. Action de régénérer. – BIOL. Reconstruction naturelle d’un organe détruit ou supprimé. 2. CHIM. Retour à l’état initial d’une substance (catalyseur, fonction chimique protégée lors d’une étape dans une synthèse, etc.).»
Le petit Larousse grand format 1998. Paris: Larousse – Bordas, 1997. p. 870. ISBN: 2-03-301-298-0.
(→ bibliographie)

renaissance
«(…) 1. Action de renaître. 2. Nouvel essor. La renaissance des lettres, des arts. 3. HIST. La Renaissance (…). – Renaissance carolingienne: essor des arts, bref mais remarquable qui marqua les règnes des premiers souverains carolingiens.
(…) Se dit du style de la Renaissance, des tableaux, monuments de ce style. Un décor Renaissance. Les châteaux Renaissance de la Loire.»
Le petit Larousse grand format 1998. Paris: Larousse – Bordas, 1997. p. 877. ISBN: 2-03-301-298-0.
(→ bibliographie)

renouveau
«(…) 1. Reprise après un déclin. Mode qui connaît un renouveau. 2. Litt. Retour du printemps.»
Le petit Larousse grand format 1998. Paris: Larousse – Bordas, 1997. p. 878. ISBN: 2-03-301-298-0.
(→ bibliographie)

repos
«(…) 1. Absence de mouvements; immobilité. – MECAN. Etat d’un corps immobile par rapport à un système de références particulier. 2. Fait pour qqn de se reposer, de cesser son activité; temps correspondant. Prendre un peu de repos. 3. Sout. Etat de qqch qui se repose ou dort. Etre respectueux du repos des autres. 4. Période, jour pendant lesquels qqn cesse son travail. Une heure de repos l’après-midi. ◊ Repos hebdomadaire: repos légal minimal de 24 heures consécutives (en principe le dimanche) que tout employeur est tenu d’accorder à tout salarié. 5. Litt. Etat de qqn qui est sans inquiétude ni préoccupation, dont rien ne trouble la tranquillité; quiétude. Ce grave problème lui ôte tout repos. ◊ De tout repos: qui ne présente aucun risque, qui offre toute garantie. 6. MIL. Repos!: commandement indiquant l’abandon de la position du garde-à-vous pour celle du repos, le pied gauche légèrement en avant, la main gauche sur la boucle du ceinturon. 7. Pause que l’on observe dans la lecture ou la diction d’un texte. 8. Petit palier qui interrompt la suite des marches d’un escalier.»
Le petit Larousse grand format 1998. Paris: Larousse – Bordas, 1997. p. 881. ISBN: 2-03-301-298-0.
(→ bibliographie)

réveil
«(…) 1. Passage de l’état de sommeil à l’état de veille. 2. Sonnerie de clairon qui annonce aux soldats l’heure du lever. 3. Litt. Retour à l’activité. Le réveil de la nature.»
Le petit Larousse grand format 1998. Paris: Larousse – Bordas, 1997. p. 889. ISBN: 2-03-301-298-0.
(→ bibliographie)

serein, e
«(…) 1. Qui manifeste du calme, de la tranquillité d’esprit. 2. Litt. Clair, pur et calme. Ciel serein.»
Le petit Larousse grand format 1998. Paris: Larousse – Bordas, 1997. p. 934. ISBN: 2-03-301-298-0.
(→ bibliographie)

sérénité
«(…) Etat de calme, de tranquillité; état serein. Envisager l’avenir avec sérénité.»
Le petit Larousse grand format 1998. Paris: Larousse – Bordas, 1997. p. 934. ISBN: 2-03-301-298-0.
(→ bibliographie)

soin
«(…) 1. Attention, application portée à qqch. Objet travaillé avec soin. ◊ Avoir, prendre soin de: être attentif à , veiller sur. 2. Charge, devoir de veiller à qqch. Confier à qqn le soin de ses affaires. ◊ Au bons soins de: formule inscrite sur une lettre pour demander au destinataire de la faire parvenir à une seconde personne.
(…) 1. Moyens par lesquels on s’efforce de rendre la santé à un malade. ◊ Soins intensifs: ensemble de soins faisant intervenir du matériel et du personnel spécialisés; réanimation. 2. Fam. Etre aux petits soins pour qqn, avoir pour lui des intentions délicates.»
Le petit Larousse grand format 1998. Paris: Larousse – Bordas, 1997. p. 947. ISBN: 2-03-301-298-0.
(→ bibliographie)

somnolence
«(…) 1. MED. Etat de sommeil léger, normal ou pathologique. 2. Manque d’activité, mollesse.»
Le petit Larousse grand format 1998. Paris: Larousse – Bordas, 1997. p. 950. ISBN: 2-03-301-298-0.
(→ bibliographie)

veille
«(…) 1. Etat de qqn qui ne dort pas; fait de ne pas dormir aux heures génér. consacrées au sommeil. Etre entre la veille et le sommeil. 2. Action de monter la garde, en partic. de nuit. Tour de veille. 3. Veille technologique: dans une entreprise, un organisme, etc., activité consistant à se tenir informé des innovations dans le secteur les concernant. 4. Journée qui précède celle dont on parle ou un événement particulier. La veille de Pâques. ◊ A la veille de: juste avant; sur le point de.»
Le petit Larousse grand format 1998. Paris: Larousse – Bordas, 1997. p. 1057. ISBN: 2-03-301-298-0.
(→ bibliographie)

 

Photo: BJORK. Cocoon, 2001. Réalisé par Eiko Ishhioka.
(→ vidéographie, filmographie)


[ retour chapitre ]